je mange mieux .com et si l'alimentation était la solution ?

Vous êtes ici : AccueilBlogLa nourriture dont le corps a besoin

3

La nourriture dont le corps a besoin

Personne n’aurait l’idée de faire le plein avec du diesel dans une voiture fonctionnant au super. Car tout le monde sait que le moteur s’arrêterait vite de fonctionner.

Avec notre corps, c’est la même chose ! Si notre nourriture n’est pas adaptée au fonctionnement de notre organisme, celui-ci va finir par nous le faire comprendre un jour ou l’autre. L’organisme va s’encrasser de manière sournoise mais certaine, jusqu’au jour où une maladie chronique se déclare…

Ainsi il est faux de penser que nous sommes capables de « digérer » tout ce que nous mangeons. Dans bien des cas, notre système digestif est dépassé et doit s’accommoder d’une digestion incomplète. Les conséquences peuvent être importantes et le système immunitaire affaibli dans sa globalité.

Le principe de l’alimentation hypotoxique consiste à choisir une façon de manger plus respectueuse de notre physiologie. Cela implique d’abandonner les habitudes alimentaires qui mettent à mal notre santé.


« Mettre de côté » certaines habitudes alimentaires

 

Les études scientifiques sur la nutrition permettent d’identifier de mieux en mieux les aliments à privilégier et ceux à éviter. Et force est de constater que les conclusions ne sont pas forcément celles auxquelles on s’attendait. Voici quelques résultats :

  • les produits laitiers d’origine animale (vache, chèvre, brebis, …) sont difficiles à digérer par l’homme. Nos enzymes digestives sont en effet adaptées au lait maternel mais pas au lait d’une autre espèce.
  • la plupart des céréales ont muté et nos enzymes ont beaucoup de mal à les digérer. Il s’agit en particulier de toutes les céréales qui contiennent du gluten.
  • pour éviter un mauvais équilibre acido-basique de l’organisme, il est recommandé de ne pas manger de protéines animales (viande, poisson, oeufs) plus de 5 fois par semaine.
  • la cuisson au dessus de 110°C génère des macromolécules toxiques qu’il est préférable d’éviter.
  • l’agriculture intensive et les procédés de l’industrie agro-alimentaire ont engendré un appauvrissement des aliments et une augmentation du risque de carence. Il est donc devenu nécessaire de sélectionner ses aliments en fonction de leur apport en vitamines, minéraux et oligo-éléments.

La prise en compte de la façon dont le corps fonctionne conduit ainsi à une alimentation sans lait, sans gluten, limitée en protéines animales et qui privilégie les fruits, les légumes, les légumineuses, les céréales non mutées, les graisses non chauffées et les aliments crus ou cuits à moins de 110°C.

Pour la plupart d’entre nous, cela implique une modification de nos habitudes alimentaires. Il s’agit de « ré-apprendre à manger » et de s’engager dans une transition alimentaire de manière à retrouver une alimentation plus respectueuse de notre organisme.

 

Le rôle de JeMangeMieux est de vous aider à y voir clair sur les aliments qui vous conviennent.

3 commentaires

Bonjour Nel, 

Les protéines sont importantes pour l'organisme et il est conseillé d'en manger régulièrement. Sous forme végétale, elles se trouvent en quantité importante dans les "légumineuses" : lentilles, pois-chiches, pois-cassés, haricots secs, fève, soja. 

Si on limite les protéines animales ,dans quels aliments trouve-t-on des protéines,dans quels légumes ? Ou n'a-t-on pas besoin de beaucoup de protéines ? Nel

J'ajouterai que même au niveau des fruits, se limiter au petits fruits afin de limiter l'apport en sucre comme nuisance au métabolisme.

Poster un commentaire

Subscribe to Blog de JeMangeMieux.com