je mange mieux .com et si l'alimentation était la solution ?

Vous êtes ici : AccueilTémoignagesSans gluten, sans lait, je vis à nouveau !

Sans gluten, sans lait, je vis à nouveau !

Publié le 15/04/2013

Revenir à la liste des témoignages

J'ai 63 ans. Depuis un trauma crânien à 28 ans, je souffrais d'allergies et de crises de dépression violente. Vers 40 ans, à l'occasion de nettoyages intestinaux pour des coloscopies, j'avais constaté que j'allais mieux et que les troubles revenaient au bout de trois jours. J'ai pensé à une piste alimentaire et en particulier au blé car un repas de crêpes me fatiguait encore plus. Je me suis mise à la diète (soupe légère de légumes) et j'ai essayé de réintégrer le blé mais 3 heures après grosse déprime. Il en allait de même avec l'avoine, l'orge, le seigle. Seul le sarrasin ne me provoquait pas de malaises. J'en ai déduis que c'était le gluten qui provoquait mes dépressions. 

J'en ai parlé à l'allergologue qui s'est "foutu" de moi. Pour me convaincre que j'avais tort, il m'a fait une injection, quelques minutes plus tard j'étais livide, en suées, suicidaire avec la sensation d'un monde lointain et bizarre, le pouls à peine perceptible mais la conclusion du "spécialiste" a été que je faisais une "crise de nerfs pour me faire remarquer ".

Ayant la preuve que le gluten était pour moi une source de dépression, j'en ai supprimé toute source dans mon alimentation. J'allais mieux mais j'ai eu des inflammations terribles aux bras. A cette époque (1980) je ne disposais pas de documentations scientifiques pour m'expliquer ces phénomènes. Mon médecin généraliste m'a conseillé de reprendre la consommation de gluten tout en prenant des anti-histaminiques. Résultats : peu à peu je suis devenue une petite vieille, me traînant à demi-courbée. 

C'est un médecin naturopathe qui m'a sauvée , qui m'a mise au régime sans gluten, sans produits laitiers et sans maïs, avec un nettoyage des toxines par des massages et des lavages intestinaux. Le livre du Dr Seignalet m'a permis de comprendre ce que j'avais observé par moi-même et de faire le lien entre divers phénomènes (par ex : le stress de l'accident a rendu mon intestin plus perméable aux grosses molécules de gluten que je n'arrive plus à bien digérer).

Ce qui est difficile pour moi ce n'est pas de me priver de pizzas ou de croissants mais de tomber dans un monde d'horreurs en 3 heures de temps.

A.

Témoignage recueilli sur le forum doctissimo

Poster un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

HTML Email

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.

Format Texte Simple

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
CAPTCHA
Merci de saisir dans la zone de texte ci-dessous le code de sécurité présent dans l'image :
Image CAPTCHA
(renseignez le code en respectant les majuscules et minuscules)