je mange mieux .com et si l'alimentation était la solution ?

Vous êtes ici : AccueilTémoignagesSPA, Seignalet ou la rédemption

SPA, Seignalet ou la rédemption

Publié le 11/08/2012

Revenir à la liste des témoignages

Je suis HLAB27 et SPA pas clairement diagnostiquée mais clairement vécue dans la douleur, la raideur et l'épuisement depuis des années, jusqu'à décembre 2007. A cette date, je suis en arrêt de travail, quasi grabataire (j'ai alors 42 ans), désespérée et percluse de douleurs que les AINS ne soulagent plus.

J'erre comme une âme en peine sur Internet, autant que me le permettent mon dos, mes cervicales, mes doigts et mes poignets, etc. (Alouette !) douloureux ... Je découvre Seignalet ... et la rédemption ! Aussi restrictif et difficile que semble être son régime, je suis dans un tel état et les témoignages que je lis sont si prometteurs que je n'hésite pas une seconde. Je me souviens (je me souviendrai toujours) que ma nouvelle vie commence ce soir du 10 décembre 2007 avec une assiette de riz agrémenté d'huile d'olive et une pomme (je fais avec les moyens du bord, pas encore achalandée "Seignalet"). Et bien sûr pas de pain (aïe), pas de fromage (aïe aïe) et pas de yaourt (aïe aïe aïe). Une semaine plus tard, je me sens incroyablement mieux, quinze jours après, je réduis fortement les anti-inflammatoires que j'arrête complètement moins d'un mois après (Indispensables depuis longtemps, et pris depuis un an sans interruption). Je commande les compléments de vitamines et nutriments recommandés par le docteur Seignalet. Stupéfaite moi-même du résultat (disparition de 95% des douleurs et raideurs, plus d'œdèmes, ni cette fatigue énorme quotidienne), je fais des écarts involontaires au début, parce que j'ai peur de passer pour une illuminée auprès de mes amis à qui je ne dis rien quand ils m'invitent à dîner, puis quelques écarts consciemment, parce qu'incrédule, je veux être sûre de la relation de cause à effet : aucun doute là-dessus, tout écart au régime est aussitôt suivi de rechute, douleur, raideur, etc.

D'autres maux que j'avais relégué au domaine du négligeable comparé à l'enfer de la SPA (migraines, peau hyper-réactive et atopique, sécrétions ORL permanentes provoquant une toux quotidienne, désordres intestinaux ...) disparaissent aussi miraculeusement que le reste. Presque un an plus tard, je mange toujours Seignalet, j'ai arrêté mes tests incrédules et douloureux à la St Thomas (!) et ma vie est transformée.

Ce qui me donne envie de témoigner ce soir, c'est mon papa (80 ans dans 3 mois), HLAB27 et SPA grave (il s'est fait tous les dégâts collatéraux possibles, de la calcification de la valve aortique aux uvéites jusqu'à la soudure des cervicales réduisant la mobilité de sa tête). Il a été ignoré par la médecine toute sa vie, souffrant et se défonçant l'estomac aux AINS, bourré de cortisone en vain, mais de nature à serrer les dents et à maintenir ses activités coûte que coûte. Aussi incroyable que cela puisse paraître, malgré tous ces indices convergents, il a fallu qu'on suspecte ma SPA pour qu'on détecte la sienne (l'inverse nous aurait fait gagner du temps à tous les deux ...). Il m'a fallu presque un an pour le convaincre des effets du régime (je lui ai acheté et envoyé "L'alimentation et la troisième médecine" juste après l'avoir lu). Il a commencé tout doucement, en supprimant les pâtes, puis ses indispensables Danettes (je sais, ça fait sourire). J'avais beau lui dire qu'il fallait le faire totalement pour en tirer des bénéfices, il ne franchissait pas le cap. C'est difficile de changer ses habitudes à 80 ans. Et puis de trouver d'autres repères.

Il y a un mois, j'ai tenté le tout pour le tout, et je lui ai écrit une lettre de cinq pages, une sorte de mode d'emploi Seignalet individualisé : ce qu'il pouvait remplacer par telle chose, comment cuisiner telle autre, ce qu'il pouvait manger de calorique pour combler la disparition d'aliments gras ou sucrés interdits, comment agrémenter ses légumes, réintroduire lentilles, flageolets, figues, dattes, amandes, châtaignes, etc. J'ai découpé et mis dans l'enveloppe la référence de l'emballage de mes galettes au sarrasin pour qu'il ose supprimer le pain et qu'il sache par quoi le remplacer, bref ! je lui ai envoyé une sorte de manuel de survie "Seignalet" !

Ce qui a suivi est incroyable : moins d'une semaine après, malgré son âge, l'avancée de la maladie et son antériorité, il arrêtait les AINS (il en a tellement pris toute sa vie que sa formule sanguine était altérée et que les médecins suspectaient une leucémie latente : résultat, sa formule sanguine est de nouveau tout ce qu'il y a de plus normale), il dort à nouveau, n'a quasi plus mal comparé à l'enfer de douleurs non-stop dans lequel il était enfermé, ne subit plus cet épuisement quotidien, me confie avec bonheur se passer de la ceinture de soutien lombaire qu'il portait quasiment tous les jours, me dit s'être "déplié", redressé comme par enchantement (il était de plus en plus voûté ...). J'ai bien conscience que ces changements spectaculaires et rapides plaident contre la crédibilité de mon témoignage. Pourtant, c'est une réalité indéniable.

Lui comme moi, ou plutôt moi comme lui (d'un point de vue génétique et héréditaire), avons réagi très favorablement et très rapidement au régime du Docteur Seignalet, comme si notre alimentation nous empoisonnait et que l'arrêt du poison stoppait net ses effets désastreux. Quand j'ai tenté de convaincre mon père, j'avais en tête l'idée de soulager ses douleurs, améliorer ses conditions de vie, mais je n'aurais même pas osé espérer une rémission aussi spectaculaire (…). 

Voilà, j'espère que notre double expérience pourra aider certains sceptiques à élargir leur champ du possible.

Laurence

Témoignage recueilli sur moicequejendis.free.fr 

Vous voulez savoir si le régime Seignalet est fait pour vous ? Demandez votre bilan personnalisé 

 

 

 

2 commentaires

mon fils qui va avoir 24 ans souffre d une spondylarthrite inflammatoire diagnostiquee par presence hb27 il est sous methotrexate 8/sem sans aucune amelioration pourriez vous me dire ou je pourrais trouver le regime seignalet car en plus il est tres difficile pour un jeune de cet age d accepter et les medicaments et eventuellement un regime avec mes remerciements
ANnie

bonjour, j'apprecie votre temoignage et me demande si la lettre qui a tant aidée votre pere serait disponible pour d'autres SPA. merci de votre retour

Poster un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

HTML Email

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.

Format Texte Simple

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
CAPTCHA
Merci de saisir dans la zone de texte ci-dessous le code de sécurité présent dans l'image :
Image CAPTCHA
(renseignez le code en respectant les majuscules et minuscules)